Rosa Parks emménage à Berlin

Rhea McCauley répond aux écoliers de l'école primaire Rosa Parks - Aimie Eliot

La maison de l’icône était menacée de démolition à Detroit. L’artiste Ryan Mendoza l’a démontée et rebâtie dans son jardin, à Berlin. Elle y est devenue un lieu de sensibilisation à la lutte contre les discriminations.

« On vivait à seize dans la maison. Chaque matin, avant de partir à l’école, il fallait faire la queue devant la salle de bains », se souvient Rhea McCauley, la nièce de Rosa Parks, multipliant les mimiques pour tenter de dépasser la barrière de la langue. Regards pantois des lycéens allemands, qui peinent à imaginer tout ce beau monde sous le toit de la maisonnette qui se dresse aujourd’hui au 19, rue Wriezener, tranquille impasse de Wedding, quartier populaire du nord de Berlin. « Ne soyez pas timides, posez-moi des questions, vous faites face à l’Histoire ! » tonitrue l’imposante sexagénaire au rire explosif, venue de Detroit pour animer une série de rencontres avec les écoles de Berlin et des environs. Timides, les mains se lèvent. Rhea déroule alors ses souvenirs d’Auntie Rosa, « une femme toute petite, mais très courageuse ». (…)

Article publié dans Jeune Afrique n°2957 – septembre 2017

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s